************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************ ÉCLECTIQUE - UNE COLLECTION DU XXIEME SIECLE AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 23/11/2016 AU 02/04/2017

mercredi 12 octobre 2016

Equateur : le gouverneur Tony Bolamba remanie son gouvernement

Radio Okapi 
12/10/2016

Siège de l'Assemblée provinciale de la province d'Equateur. 

Le gouverneur de la province de l’Equateur Tony Bolamba a remanié mardi 11 octobre son gouvernement, après la démission de sept des onze ministres provinciaux. Six nouvelles figures font leur entrée au gouvernement provincial. Les quatre qui étaient restés en poste sont reconduits dans leurs fonctions. 

Parmi ceux qui font leur entrée dans la nouvelle équipe, deux sont issus de la Majorité présidentielle : Blanchard N'Zee Lobey hérite du ministère du portefeuille, de la justice et droits humains et Mme Mimie Etaka, jusque-là employée de la RTNC, s’occupe des médias, communication, femme, famille et enfant. 


Apollinaire Etay Isuka du parti de Jean-Bertrand Ewanga est nommé à l'agriculture et développement rural. Le ministère provincial du budget est confié à la Société civile. 

Les quatre ministres restés fidèles au gouverneur ont été reconduits. Il s’agit de Bruno Efoloko à l'Intérieur, décentralisation et affaires coutumières, Dieudonné Lokange aux finances, énergie et transports, Alexis Isangola à l'éducation, jeunesse et sports et Joseph Ingoli à l'écologie et développement durable. 

Mme Sophie Baufela de la Majorité présidentielle a été désignée secrétaire exécutive du gouvernement provincial en remplacement de Régine Boku Manzango de l'UCL démissionnaire qui était également porte-parole du gouvernement provincial. 

En trois mois, sept ministres sur les onze qui composaient le gouvernement ont démissionné pour des raisons presque identiques. Ils accusent le gouverneur Bolamba notamment de mauvaise gouvernance, confiscation des attributions de ses ministres et manque de collaboration. Le gouverneur incriminé, pour se défendre, indiquait que sa rigueur frustrait les ministres démissionnaires.

Lire aussi :

Démissions des ministres à l’Equateur : l’assemblée provinciale va inviter le gouverneur pour explication

Equateur : trois nouvelles démissions au gouvernement provincial


ChercherRegain de l’insécurité à Mbandaka

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire