************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 17 novembre 2014

Equateur : la population de Boende salue l’annonce de la fin d’Ebola

Radio Okapi 
16/11/2014

Des employés de l’OMS s’apprêtant
à entrer dans l’hôpital de Kagadi dans
le district de Kibale où une épidémie
d’Ebola a éclaté récemment.
Photo AFP
La population de Boende, dans la Tshuapa (Equateur) se dit satisfaite de l’annonce de la fin de l’épidémie d’Ebola qui sévissait dans l’aire de santé de Djera. La fin de cette maladie a été déclarée samedi 15 novembre par le ministre de la Santé, Félix Kabange Numbi. La mesure de mise en quarantaine des localités qui étaient touchées par cette épidémie est levée et la population circule à nouveau normalement. 

La nouvelle de la fin de l’épidémie d’Ebola a été accueillie avec joie et satisfaction par la population de la Tshuapa. Elle a circulé comme une traînée de poudre à travers la cité de Boende. 

Cette annonce était très attendue depuis que l’on avait cessé d’enregistrer de nouveaux cas d’Ebola. 

Avec cette nouvelle de la fin d’Ebola, la mise en quarantaine est levée pour les localités Lokolia et Watsikengo, épicentres de l’épidémie. La population circule à nouveau comme par le passé, rapportent des sources concordantes. 

Depuis samedi, à Boende, les gens ont renoué avec les anciennes habitudes de se saluer en se serrant les mains.

Un bon nombre d’habitants du secteur de Djera, maintenant libres des mouvements, s’est rendu dimanche au marché de Boende pour écouler leurs produits et s’approvisionner en produits manufacturés de première nécessité. Les uns avec des produits agricoles, les autres avec le gibier tué « proprement selon les conseils prodigués par les services sanitaires et d’hygiène », ajoutent ces sources. 

Mais les autorités sanitaires conseillent tout de même l’observation des mesures d’hygiène. 

Ebola est vaincu, mais il n’est pas question de baisser la garde. La surveillance continue, la Tshuapa étant le réservoir du virus qui a causé l’épidémie, a mis en garde le Dr. Franck Boembi du service provincial de surveillance épidémiologique. 

Le ministre de la Santé, Félix Kabange a annoncé samedi la fin de l’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola. 66 cas ont été enregistrés depuis le mois d’août dernier, causant la mort de 49 personnes. 17 personnes ont pu être guéries, précise Docteur Munzembela, Médecin Inspecteur provincial. 

Il a ajouté qu’au total, plus de 1030 personnes ont eu des contacts avec les malades qui ont été suivis durant cette période.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire