MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 3 décembre 2014

Forum des As : «Aubin Minaku et Raymond Tshibanda échappent à la mort»

Radio Okapi 
03/12/2014

Revue de presse du mercredi 3 décembre 2014

Raymond Tshibanda,
ministre congolais des Affaires étrangères.
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Quelques journaux parus ce matin reviennent sur l’incident survenu en plein vol au retour d’une partie de la délégation de la RDC qui revenait du XVè sommet de la Francophonie à Dakar. 

L’avion qui transportait Aubin Minaku, le président de l’Assemblée nationale, Raymond Tshibanda, le ministre des Affaires étrangères et d’autres officiels a frôlé un crash, rapporte Forum des As
«Un hublot a été brisé vingt minutes après le décollage. Cette situation a fait basculer l’appareil qui a subi la dépression d’air. Le pilote a simplement décidé de retourner sur Dakar où il a effectué un atterrissage forcé», indique le quotidien. 
Selon des informations parvenues à L’Avenir, c’est un des deux plexis-glaces de l’hublot qui a explosé en plein vol tout en laissant l’autre sur place.
« Ceci pouvait mettre l’avion en déséquilibre. « Sur un hublot, il y a deux plexis-glaces. Cette fois-ci, l’un a cédé et l’autre est resté en place par la grâce de Dieu. Si par malheur tous les deux plexis avaient cédé, l’air se serait introduit dans l’avion, privant ainsi l’aéronef de son équilibre. Ce qui aurait conduit au crash », explique le journal. 
Au final, Aubin Minaku et sa suite ont pris un vol régulier pour Paris et doivent arriver à Kinshasa jeudi. 

Vital Kamerhe fait la une de deux autres journaux parus ce matin. 
D’abord Le Phare qui estime qu’on peut tout refuser à cet acteur politique sauf le flair et la promptitude de voir plus loin et de découvrir très tôt un piège en vue de prendre à témoin l’opinion sur un événement sociopolitique de l’heure, qui est de nature à influencer la vie nationale. 
Selon le quotidien, l’opposant dénonce «l’Office National d’Identification de la Population [comme] une nouvelle recette de l’AMP pour prolonger le mandat de Joseph Kabila»
«Après avoir essayé la première stratégie de faire un forcing à l’Assemblée Nationale et au Sénat, ils ont senti que la majorité est fissurée, que le président du Sénat, Léon Kengo, a haussé le ton lors de son discours d’ouverture de la session d’Octobre. Après avoir visité le Bas-Congo, le Katanga et la Province Orientale, ils ont compris que les populations sont farouchement opposées à toute tentative de révision constitutionnelle. Les stratèges de la majorité se sont donc résolus à mettre en place cette recette qui n’est en fait qu’un piège à cons visible à dix lieues», a déclaré Vital Kamerhe cité par Le Phare. 
«Vital Kamerhe décline désormais toute idée de dialogue politique avec le pouvoir», rapporte de son côté La Prospérité
Dans deux ans, se dit-il, l’actuelle législature arrive à terme. Kamerhe veut alors jouer sa chance au fond et prendre le chapeau qu’il convoite, suppute le journal. 
« La nouvelle ligne tracée par Vital Kamerhe sera-t-elle acceptée et suivie par ses collègues de l’Opposition politique, l’UDPS en particulier ? Difficile à y répondre pour le moment. Néanmoins, Kamerhe a demandé à l’UDPS d’oublier la bataille de la conquête de l’impérium de Tshisekedi, le Président Joseph Kabila ayant consommé trois années du mandat réclamé. Selon Vital Kamerhe, l’année 2016 sera hautement politique avec plusieurs scrutins », souligne La Prospérité. 
Rien, au stade actuel, ne permet de penser que si des élections sont organisées dans les conditions actuelles, l’Opposition les gagnerait. Il n’est pas exclu que, dans les jours à venir, l’Opposition se déchire pour des problèmes d’égo, commente le journal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire