************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 12 février 2015

La Prospérité : « Calendrier consensuel des élections. Clément Kanku en appelle à un minimum de dialogue » !

Radio Okapi 
12/02/2015

Revue de presse kinoise de jeudi 12 février 2015.

Clément Kanku,
député national de la RDC le 20/08/2014
lors d’une conférence de presse au siège
de son parti politique à Kinshasa.
Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Des langues se délient après les déclarations de Russ Feingold, envoyé spécial du Président Barack Obama dans la région des Grands Lacs. 

Accro aux questions brûlantes du pays, La Prospérité indique que le député Clément Kanku ne pouvait nullement rester en marge. Pour lui, les 20 millions de dollars que les États-Unis accordent à la RDC sont surtout destinés à la Présidentielle. Clément Kanku soutient l’idée d’un calendrier global consensuel. Ce dernier, à l’en croire, favorisera la crédibilité des élections apaisées sur toute l’étendue du territoire national. 
C’est pourquoi, il en appelle donc à un minimum de dialogue sur certains points. 
Quant à l’opposition à qui l’on reproche d’aller toujours en ordre dispersé, Kanku Bukasa croit, dur comme fer, que depuis un certain temps, elle affiche une cohésion. Et, avec cette dynamique, elle est à même de présenter une candidature unique et un programme de gouvernance commun, dans le but de remporter la victoire pour l’alternance en 2016, renchérit La Prospérité. 

Pendant ce temps, Forum des As se demande à la une: Les Fardc étant seules au front… dans la Traque des FDLR : « A quoi joue donc la Monusco » ? Il y a bien de quoi perdre son latin ou son swahili, d’après le tabloïd !
Voici une opération qui était réclamée à cor et à cri par la Communauté internationale représentée par la Monusco mais qui, constate le confrère, démarre sur fond d’atermoiements, à première vue, inexplicables de la même mission onusienne. 
Et au cœur de la conditionnalité onusienne, la demande de la mise à l’écart de deux généraux congolais qui aux yeux de la Monusco seraient très peu recommandables, explique le journal. 
Pour Forum des As, « le cas général sikabwe ressemble fort à un prétexte pour l’inaction ». 
« Pour ne prendre que le cas du général Fall Sikabwe, qui a dirigé conjointement avec les forces de la Monusco l’opération qui a abouti à la liquidation du fameux Morgan en Ituri. 
A partir de quel moment est-il est devenu infréquentable d’autant moins qu’il n’existe dans aucun prétoire militaire du pays un dossier estampillé Général Fall Sikabwe. 
Le même qui a effectué plusieurs opérations réussies avec la même Monusco », s’interroge le quotidien. 

Un autre sujet qui intéresse les journaux kinois, c’est à lire dans La Prospérité qui annonce : « l’Américain David Gressly pour seconder Martin Kobler » ! 
Le journal affirme qu’Abdallah Wafy, effectivement, s’en est allé. Le Nigérien, jusque-là N°2 de la Monusco chargé des opérations, est remplacé par l’Américain David Gressly qui va également gérer toutes les questions relatives à l’État de Droit. 
La Prospérité rapporte que sa présence à la tête des troupes onusiennes en RDC est perçue par certains comme une preuve de la volonté des États-Unis de reprendre la main.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire