************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mardi 10 mars 2015

Le Phare: «FDLR et ADF, les commandos invisibles refusent de mourir»

Radio Okapi 
10/03/2015

Revue de presse kinoise de mardi 10 mars 2015.

Des rebelles des FDLR dans
la forêt de Pinga dans l’Est de la RDC
le 06/02/2009. Radiookapi.net
La question des rebelles étrangers qui écument la partie Est de la RDC fait la une de certains journaux parus ce mardi dans la capitale congolaise. 

Le Phare titre en manchette: «FDLR et ADF, les «commandos invisibles» refusent de mourir ». 
Le quotidien a salue le succès des FARDC dans les opérations menées depuis plus d’un mois, sans bavures, contre les FDLR et ADF au Nord-Katanga, Nord et Sud-Kivu. 
Le Phare applaudit par ailleurs l’attitude de la Monusco qui, bien que mise momentanément «hors-jeu », ne s’est pas empêchée de saluer, dernièrement, le professionnalisme avec lequel l’armée congolaise mène ses opérations de traque. A ce jour, indique le journal, le nombre de rebelles rwandais faits prisonniers dépasse la centaine et quant à leurs « homologues » ougandais, ils en sont à des actions sporadiques de guérilla dans le Parc des Virunga ainsi que les périphéries de Beni (Nord-Kivu) et Bunia (Province Orientale). 
Le quotidien s’inquiète seulement de la poursuite des actes barbares notamment des tueries à répétition des populations civiles par des éléments armés identifiés tantôt comme des combattants ADF, tantôt comme appartenant aux FDLR, voire aux groupes armés locaux. 

Le journal l’Avenir parle également des opérations militaires menées contre les rebelles étrangers et autres milices dans la partie orientale du pays.
Le quotidien titre : « Désarmement des FDLR, les FARDC bien cotées mais l’Onu doit impliquer Kagame» pour qu’il accepte le retour de ces rebelles dans leur pays d’origine
Le quotidien craint que des FDLR une fois neutralisés soient encore pris en charge par les organismes internationaux sur le sol congolais au lieu qu’ils soient rapatriés dans leur pays. 
Pour l’Avenir, cette situation risquerait de conduire à l’ultime balkanisation tant que les portes de Kigali seront fermées à ces FDLR. D’où, la nécessité pour la communauté internationale, qui les a amenés en RDC alors Zaïre en 1994, d’imposer le dialogue inter-rwandais tant revendiqué, sinon tous les efforts des FARDC pourraient se révéler vains, estime l’Avenir. 

Forum des As annonce de nouvelles politiques qui se trament à l’approche des échéances électorales en RDC. 
Le quotidien titre : «de nouvelles alliances se préparent». 
Forum des As estime que dans les prochains jours, le paysage politique congolais connaîtra, sinon un tsunami, du moins une recomposition comme en 2006. Pour le quotidien, les alliances se font et défont à l’approche de nouveaux enjeux politiques et ce sera sans doute le cas lors des élections prévues en 2015 et 2016, surtout la présidentielle. 
Forum des As signale par ailleurs que dans certains milieux de la Majorité présidentielle et alliés, l’heure est désormais aux stratégies à mettre en place au cas où Joseph Kabila ne serait plus dans la course à la présidentielle et les grandes manœuvres commencent déjà dans les coulisses avant que de nouvelles alliances soient annoncées. 
Le journal indique que les termes de ces alliances taraudent encore les esprits de plusieurs acteurs politiques déterminés à corriger les erreurs du passé consistant à ce que des poids légers se disputent des dividendes politiques au même titre que des poids lourds. 

Sur ce chapitre, Le Potentiel émet des doutes sur le respect du calendrier électoral, publié le 12 février dernier par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Le journal indique que les contraintes recensées par la Ceni s’imposent et rendant de plus en plus improbable le cycle électoral 2015-2016.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire