MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mardi 24 mars 2015

RD Congo – Armée : Une bombe à retardement Par Boniface Musavuli

Desc-Wondo
24/03/2015


Les Congolais devraient réorganiser l’ordre de leurs priorités dans la perspective de 2016. Ils devraient davantage se préoccuper de ce qui se passe dans leur armée que du nom du prochain président. Sans une armée digne de confiance, le pays va droit dans l’impasse, et le prochain président n’y pourra rien. En effet, le travail de sabotage des réformes du secteur de la défense couplé avec la dissimulation dans les rangs de l’armée des soldats étrangers (rwandais et ougandais principalement), condamne le Congo à la paralysie sur le plan militaire. Une prise de conscience nationale, devrait ainsi émerger en vue d’obtenir, au minimum, l’organisation des états généraux de l’armée, bien avant l’arrivée du prochain président. Il en va de sa sécurité. Il en va surtout de la gouvernabilité du Congo. Une élection ne sert à rien si, derrière, le pays est ingouvernable. 

En effet, contrairement aux affichages officiels, l’armée congolaise est une force vermoulue profondément rongée par des maux restés en l’état depuis une décennie, faute de réformes abouties. Le dernier ouvrage de l’analyste des questions militaires et géostratégiques Jean-Jacques Wondo[1] peut servir de base à ce chantier dont le pays ne peut plus se passer. Le monde est de plus en plus impitoyable avec les peuples « sans défense ». L’ONU n’est pas une garantie

Lire la suite sur Desc-Wondo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire