************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 3 avril 2015

Le Phare: «RDC, Washington plus que jamais clair»

Radio Okapi 
03/04/2015

Revue de presse kinoise du vendredi 3 avril 2015.

Le couple Obama et le Président de la RDC, Joseph Kabila dans 
le salon bleu de la Maison blanche lors du dîner offert aux présidents 
qui ont participé au sommet Etats-Unis Afrique. (5 août 2014) 
(Photo officielle de la Maison Blanche par Amanda Lucidon)  

La conversation téléphonique entre le président américain Barack Obama et son homologue congolais Joseph Kabila continue d’alimenter certains journaux parus ce vendredi dans la capitale congolaise. 

A propos, Le Phare titre en sa manchette: «RDC, Washington plus que jamais clair » et indique dans cet article que l’entretien entre les deux chefs d’Etat confirme la préoccupation de Washington de voir la RDC connaître des «élections crédibles et pacifiques», organisées « en temps voulu », «qui respectent la Constitution et protègent les droits de tous les Congolais »
L’autre message délivré par le patron de la Maison Blanche, souligne le quotidien, avait trait à «l’héritage du président Kabila, qui a fait sortir la RDC de la guerre et l’a mise sur la voie du progrès démocratique»

Le Phare cite Barack Obama qui estime que Joseph Kabila ne peut consolider son héritage que par l’organisation des élections libres et équitables en 2016.
Selon le tabloïd, des analystes politiques avertis soutiennent que le président américain, en parlant d’héritage, s’est résolument placé dans la perspective de l’après-Kabila, qu’il considère comme un acteur politique dont la mission touche à sa fin à l’horizon 2016. 
Il s’agit là, estime Le Phare, d’une façon élégante pour Barack Obama d’exhorter Joseph Kabila à ne pas s’accrocher au pouvoir et à se retirer avec le sentiment du devoir accompli. 

Dans un autre chapitre, le quotidien revient sur l’installation de la Cour constitutionnelle, annoncée pour samedi 4 avril à l’Assemblée nationale. Le tabloïd a indiqué que les membres de cette haute juridiction, nommés par ordonnance présidentielle, vont être investis au Palais du peuple et leur investiture devrait marquer officiellement la «mort » de la Cour suprême de justice (CSJ), qui a été effacée de la carte judiciaire nationale depuis la promulgation de la nouvelle constitution de la République. 
Le Phare précise par ailleurs que la Cour constitutionnelle est chargée du contrôle de la constitutionnalité des lois et des actes ayant force de loi. 

Le journal Forum des As titre en sa une : «Calendrier global, des couacs en perspectives d’ici le 15 avril». Le tabloïd indique que le calendrier électoral global, publié il y a deux mois par la Ceni, est déjà en marche et sa première date d’exécution des opérations préélectorales est celle du 15 avril 2015. 
A cette date, souligne le quotidien, il est prévu l’ouverture du dépôt des candidatures pour les élections provinciales fixées, elles, en novembre 2015. Le tabloïd signale également que le dépôt des candidatures est lié à un préalable qui est le vote de la loi sur la répartition des sièges des députés provinciaux par circonscription. Or, on sait que cette loi n’est pas prévue aux matières énumérées à la rentrée parlementaire dans les deux Chambres. 
Pour Forum des As, même si, en réfléchissant par l’absurde, le gouvernement déposait finalement son projet d’ici lundi prochain, pas sûr qu’au 15 avril, la loi soit promulguée par le chef de l’Etat pour que la date du dépôt de candidatures des députés provinciaux soit respectée. 
Le quotidien redoute que la date du 15 avril va accoucher le premier couac sur le front du calendrier électoral global alors que le non-respect de cette échéance aura certainement des répercussions sur les autres étapes prévues au calendrier. 

Sur une autre page, Forum des As titre : «Le PGR Flory Kabange rappelle les Assemblée provinciales à l’ordre»
Le tabloïd indique que dans une correspondance adressée à Jean-Pierre Ndongo Empesa, avec copies au vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et au président de l’Assemblée provinciale du Bandundu, le PGR fixe l’opinion une bonne fois pour toutes sur la réintégration des députés provinciaux conformément à l’arrêt de la Cour suprême de justice. 
Flory Kabange Numbi, poursuit Forum des As, rappelle d’abord que, sur une question analogue, la Cour suprême de justice avait rendu, le 18 novembre 2013, un arrêt de principe dont le point 6 de son dispositif était libellé: «Aussi longtemps qu’une nouvelle assemblée n’aura pas été installée, c’est-à-dire durant la même période de prorogation de fait de la législature, lorsqu’un député provincial qui était suspendu du fait de sa nomination à toute autre fonction incompatible cesse d’exercer celle-ci, il reprend automatiquement son siège à l’assemblée provinciale au dépens de son suppléant qui l’y avait remplacé et éventuellement du député provincial élu à la suite d’une élection partielle pour le remplacer en cas de défaut d’un suppléant disponible»
Selon le tabloïd, cette décision tarde à être appliquée au sein de la plupart des Assemblée provinciales de la RDC. 

De son côté, le journal l’Avenir indique que le nouveau comité de gestion de la Société nationale des transports et ports (SCTP), ex-Onatra, a officiellement pris ses fonctions sous la conduite de Jean Kimbembe. Le quotidien indique que la cérémonie de remise-reprise à la SCPT a eu lieu jeudi 2 avril en deux volets. 
Dans l’avant-midi au siège social de cette entreprise publique localisé sur le Boulevard du 30 juin et dans l’après-midi aux installations du Conseil d’administration situé également dans la même municipalité. 
L’Avenir souligne que cette passation des bureaux s’est opérée dans une parfaite idée de collaboration entre Tito Umba-di-Malanda DGA, directeur général ai sortant de la SCTP et son successeur, l’Ingénieur Kimbembe Mazunga.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire