MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 13 avril 2015

RDC: la majorité se réunit pour évoquer le calendrier électoral

RFI 
13/04/2015

Jospeh Kabila, président de RDC
(ici en décembre 2011).
AFP PHOTO /
GWENN DUBOURTHOUMIEU
En République démocratique du Congo, la majorité politique s’est une nouvelle fois donnée rendez-vous à la ferme privée du président Kabila dans la périphérie de Kinshasa. Les participants ont évoqué les prochaines échéances électorales locales et provinciales. En revanche, il n'a pas été question de la présidentielle. 

De l’avis de nombreux participants, la question de la présidentielle de 2016, qui semble diviser la majorité, n’a pas été abordée à Kingakati. Sur ce chapitre des élections, les participants ont tout simplement été invités à parler du couplage des locales et des provinciales. Selon le député PPD Shadari Razanari, ce couplage permettrait de respecter le calendrier élaboré par la Ceni, compte tenu du délai très proche de la date du dépôt des candidatures à ces scrutins le 15 avril. 

Des stratégies communes sont de ce fait envisagées pour que la majorité remporte ces élections à tous les niveaux. Cette famille politique se propose alors de réparer les frustrations en son sein. On peut ici penser à un nouveau remaniement du gouvernement et à la mise en place des mandataires dans les entreprises publiques en tenant compte du poids de chaque formation politique. L’Assemblée a cependant été informée de la décision de Joseph Kabila de rendre le découpage effectif d’ici le 15 juin, mais pas de réponse claire sur la viabilité de bon nombre de ces nouvelles provinces.

Moise Katumbi Chapwe, le gouverneur du Katanga, a une fois de plus boudé cette rencontre. Et l'exclusion des frondeurs, ceux qui avaient adressé une lettre au président de la République, n'a pas été acceptée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire