MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 1 mai 2015

Ces jeunes humoristes africains nés sur les réseaux sociaux

Le Monde.fr
01/05/2015 

Détail d'une affiche d'une jeune humoriste JayMaxvi via sa page Facebook

« Comprenez mes émotions ! », « Je suis plus kleur kel », « Equilibre », « Bosinto de la Noche » ou encore « Ouais, c’est bon » avec l’accent congolais sont autant d’expressions, de signatures linguistiques pour se différencier et imposer sa marque sur la Toile. Le but étant, bien sûr, de susciter le rire et de créer le buzz. 

Jaymaxvi, Dycosh, Noah Lunsi et Redouane Béhache ont une façon de parler qui leur est propre. Chacun dans sa sphère, ils détournent des expressions courantes à leur guise. Une méthode prisée par les célèbres humoristes franco-marocains Jamel Debbouze et Gad Elmaleh. 

Mais il ne faut pas seulement divertir le public : il faut réussir à le fidéliser. Et cela passe par des méthodes choc. C’est ainsi que l’humoriste congolais Jaymaxvi, 20 ans, découvert sur la plateforme Vine l’été 2013, a créé le personnage de Tantine Dafalgant : une jeune femme délurée, incontrôlable et sarcastique qui invente en permanence de nouvelles expressions, donnant encore plus de couleur et de chaleur à la langue française. L’un des sarcasmes favoris de Tantine Dafalgant : « Ta tête, on dirait des fesses carrées ». Ça ne veut rien dire, mais ça marche ! À tel point que l’humoriste est suivi par 48 000 fans sur Facebook, dont une majorité de jeunes entre 12 et 18 ans. 



Noah Lunsi, autre humoriste congolais, s’adresse quant à lui à un public plus âgé : celui des trentenaires. Dans ses sketches, Noah Lunsi dépeint les différentes étapes des relations de couple : les premiers SMS, la première fois, les mensonges et les infidélités… Le tout dans un accent espagnol un peu emprunté si caractérique de son personnage Bosinto de la noche (littéralement « bosseur de nuit »).

Lire la suite sur Le Monder Afrique


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire