************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mardi 26 mai 2015

Forum des As : «Provinciales, dépôt des candidatures jusqu’au 30 mai»

Radio Okapi 
25/05/2015

Revue de presse kinoise du mardi 26 mai 2015.

En avant plan, un operateur de la CENI
 en train d'enregistrer un homme venu
pour obtenir une nouvelle carte
d'électeur ce 7/05/2011 à Kinshasa.
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
La prolongation de l’opération de dépôt des candidatures aux différents bureaux de la Ceni a intéressé de nombreux journaux parus ce matin dans la capitale congolaise. 

Forum des As titre en manchette: «Provinciales, dépôt des candidatures jusqu’au 30 mai»
Le quotidien rapporte que le Commission électorale nationale indépendante (CENI) a prolongé, de 5 jours, le délai de réception de candidatures pour l’élection des députés provinciaux. 
Le tabloïd souligne que cette décision a été prise par le bureau de la CENI et communiquée au public par son rapporteur Jean-Pierre Kalamba. 
Forum des As précise que cette opération ira jusqu’au 30 mai à la suite du nombre réduit de dossiers réceptionnés. Le quotidien qui cite la Ceni, indique que seuls deux mille dossiers reçus sur les huit mille formulaires retirés, soit un taux de 25% de remise de dossiers. Le tabloïd attribue l’engouement constaté aux dernières heures de la journée de lundi à l’absence ou au boycott d’une partie de l’opposition politique qui, depuis le début de l’opération, tenait à un calendrier consensuel. 

La Prospérité est d’avis que la Ceni a accordé ce nouveau report pour permettre aux retardataires de se rattraper. Comme certains grands partis qui attendaient les dernières heures pour déposer leurs candidatures notamment le PPRD, l’UDPS, l’UNC.
Avant cette décision, indique La Prospérité, la Ceni a eu des échanges avec certains caciques de la classe politique du pays avec qui elle a mis en place un comité du cadre permanent de concertation sur le processus électoral. Le quotidien rapporte que les cadres de l’opposition qui avaient pris part à cet échange s’opposaient à l’idée d’une prolongation dans la crainte de favoriser un glissement du mandat du chef de l’Etat. Selon La Prospérité, la Ceni, après discussion avec les acteurs politiques, a décidé autrement via un communiqué parvenu tard dans la soirée dans les rédactions des journaux. 
La CENI, poursuit le quotidien, dit aussi avoir pris en compte les difficultés réelles, les multiples demandes et sollicitations des partis et regroupements politiques. 

Le Phare revient sur la confusion constatée lundi 25 mai au tour de deux ailes du MLC lors du dépôt de candidatures aux provinciales. Le quotidien indique que la secrétaire générale du parti bembiste, Eve Bazaïba, est montée au créneau pour fustiger cette confusion qui, selon elle, est entretenue par la Ceni qui n’a pas respecté les lois et les règles du jeu, telles qu’édictées par la loi électorale. Elle a évoqué l’article 12 de la loi électorale qui stipule que le candidat se présente, hormis pour les scrutins uninominaux, soit individuellement pour le candidat indépendant ou encore sur une liste d’un parti politique ou d’un regroupement politique de la circonscription électorale qu’il a indiquée dans sa déclaration de candidature. 
Pour Eve Bazaiba, citée par Le Phare, a déclaré que les agents de la Ceni n’ont pas bien fait leur travail, en recevant les dossiers des candidats du parti adverse (MLC aile Luhaka) lequel a été créé à quelques semaines de l’ouverture des BRTC, alors que la loi parle de 12 mois avant la tenue des scrutins. 
Répliquant à la requête d’Eve Bazaiba, l’abbé Malumalu a rappelé que c’est un problème interne au MLC, et, dans les bureaux, il y a les préalables, tels que le logo du parti qui est le même pour les deux ailes. Il a suggéré à Eve Bazaïba de laisser la plénière analyser la question, étant donné que la gestion des partis politiques relève de la compétence du ministère de l’Intérieur. 

Dans un autre chapitre, La Prospérité revient sur la lettre des députés du Nord-Kivu adressée au président des Etats-Unis d’Amérique, Barack Obama sur la montée de l’insécurité dans leur fief électoral. Dans leur lettre, souligne le tabloïd, ces députés reviennent sur les effets de la recrudescence de la violence dans leurs circonscriptions, tout en mettant un accent sur leurs conséquences inéluctables sur l’ensemble de la région des Grands lacs. 
La Prospérité estime qu’il n’est pourtant pas facile de siffler l’arrêt de la récréation pour ces tueurs sans foi ni loi qui, manifestement, semblent avoir trouvé leur exutoire dans les Grands Lacs, en semant terreur et désolation. 
Dans leur lettre, ces députés, cités par le quotidien, font voir au président américain que depuis la neutralisation du M23, la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, est et reste précaire et sollicitent l’implication directe des Etats-Unis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire