************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 24 juin 2015

Au Gabon, le bois sacré Kevazingo cible des trafiquants

Slate Afrique
22/06/2015

Accueil des visiteurs le 11 octobre 2012 
à la Société Nationale des Bois du Gabon (SNBG) à Owendo, 
le port de Libreville AFP/Ar 

La forte demande a fait exploser l'exploitation illégale, notamment vers la Chine. 
"On ne doit pas vendre ce bois. Il garde la forêt. Les esprits de la forêt poursuivront ceux qui le vendent!", met en garde Daniel Messa-Abaga. 
Assis sur le porche de sa maison de Bendoussang, dans le nord du Gabon, le vieil homme se désole. Le Kevazingo est précieux et fait l'objet d'un vaste trafic. 

Le vieux villageois, né en 1930, ne comprend pas pourquoi les siens vendent ce bois aux scieries et collecteurs. "La génération qui viendra après nous aura du mal à comprendre que ce bois est important parce qu'il aura peut-être disparu. Il faut le préserver", dit-il.

Lire la suite sur Slate Afrique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire