MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 30 juillet 2015

RDC : le député Jean-Bertand Ewanga de l’UNC libéré de prison

Radio Okapi 
30/07/2015

Le secrétaire général de l'Union pour la nation congolaise (UNC), 
Jean-Bertrand Ewanga lors d’un meeting de membres 
de l’opposition congolaise le 4/8/2014 à Kinshasa. 
Radio Okapi/Ph. John Bompengo 

Le député Jean-Bertrand Ewanga a été libéré jeudi 30 juillet après avoir purgé onze mois et vingt-quatre jours de servitude pénale à la prison centrale de Makala à Kinshasa. Le secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise (UNC) avait été condamné à douze mois ferme pour outrage envers le chef de l’Etat Joseph Kabila lors d’un meeting contre la révision constitutionnelle. Cette libération est confirmée par Claudel-André Lubaya, secrétaire général adjoint de l’UNC. 

Jean-Bertrand Ewanga avait été arrêté le 5 août 2014, au lendemain d’un rassemblement de l’opposition tenu à la place Sainte Thérèse de N’djili dans l’Est de Kinshasa.

Son parti et de nombreux autres de l’opposition protestaient au cours de ce rassemblement contre une modification de la Constitution qui permettrait à Joseph Kabila de briguer un troisième mandat présidentiel. 

La Cour Suprême de justice avait prononcé son verdict contre Jean-Bertrand Ewanga le 11 septembre 2014. Il avait été condamné à 12 mois de prison ferme. 

Avant ce verdict, le président de l’UNC Vital Kamerhe avait estimé qu’« il n’existe aucune infraction qualifiée d’offense au chef de l’Etat» dans les lois congolaises, invitant à la même occasion Joseph Kabila à privilégier l’apaisement politique en RDC.​

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire