MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 15 juillet 2015

Sud-Ubangi : des députés provinciaux s’opposent au transfert des recettes à Mbandaka

Radio Okapi 
15/07/2015

Gemena dans l'Equateur 

Deux députés provinciaux de la nouvelle province du Sud-Ubangi, issue de l’éclatement de l’Equateur, ont pris d’assaut lundi 13 juillet la succursale de la Direction générale des recettes de l’Equateur (DGREq) à Gemena. Ils ont exigé que ce bureau arrête le transfert vers Mbandaka des recettes produites au Sud-Ubangi. L’inspecteur chef de pool de la territoriale, en charge de l’Equateur a condamné ce comportement. 

Selon nos sources, ces deux députés ont fait irruption dans le bureau de la DGREq/Gemena pour s’informer du montant des recettes réalisées par cette régie ce mois-ci. 

Encouragés par les agents en retard de paiement de leur prime, qui demandent leur autonomie vis-à-vis de Mbandaka, ils ont obtenu d’eux l’ouverture d’un nouveau compte à la FBNBank pour y loger désormais les recettes de leur nouvelle province.

Le divorce avec l’actuelle administration provinciale étant consommé, il s’agit, selon eux, de commencer déjà à donner aux nouvelles autorités de leur province les moyens de leur politique à leur installation. Les recettes produites devront attendre l’entrée en fonction de nouveaux gestionnaires. 

L’Inspecteur chef de pool de la territoriale, en charge de l’Equateur, du Kongo central et du Bandundu, Louis Adoula Mahungu, a condamné ce comportement qui, pour lui, frise l’anarchie. 

Les recettes dues à la grande province de l’Equateur ne peuvent être bloquées au moment où le gouvernement provincial sortant expédie les affaires courantes, a-t-il estimé. 

Pour lui, tout doit se passer conformément au calendrier arrêté par le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur. 

Entre-temps, dans une interview accordée à Radio Okapi mardi 14 juillet, le conseiller juridique au ministère de l’Intérieur en charge de la territoriale, Albert Mpaka, a précisé que les nouvelles provinces sont autonomes dans la gestion de leur fiscalité. 

Il n’est donc pas question, selon lui, pour une province comme le Sud-Ubangi de transférer ses recettes à Mbandaka, chef-lieu de l’ancienne province de l’Equateur. 

Neuf nouvelles provinces ont été créées depuis le 30 juin dernier, issues des anciennes provinces de l’Equateur et de Province Orientale.​

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire