MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

dimanche 29 novembre 2015

Des candidats députés appellent à l’organisation des élections provinciales

Radio Okapi
28/11/2015

Des manifestants pendant la campagne électorale de 2011 à Kinshasa. 
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo 

Le caucus de candidats députés provinciaux membres de la Dynamique de l’opposition appelle à l’organisation des élections provinciales. Prévu le 25 octobre dernier, ce scrutin n’a pas eu lieu. La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) n’a pas donné de nouvelles dates pour la tenue de ces élections. Mais elle a annoncé l’imminence du réaménagement du calendrier électoral. 

Les candidats députés provinciaux membres de la Dynamique de l’opposition estiment que le processus électoral est au point mort depuis quelques mois. Ils doutent de la volonté de la Ceni et du gouvernement d’organiser les élections. 

« Vous savez comment la Ceni a fonctionné jusque-là. On lui a donné le bénéfice du doute. Nous pensions qu’il y avait réellement des problèmes techniques mais après avoir analysé de près, nous nous sommes rendus compte que c’est une volonté manifeste de la part du pouvoir et de la Ceni de nous amener au-delà des échéances électorales prévues », affirme Chris Mukendi Kabemba, l’un de ces candidats, membre du CEDR de Jean Lucien Busa. 

Ces candidats disent souhaiter que les élections provinciales se tiennent. Ils invitent le gouvernement à donner à la Ceni l’argent nécessaire pour l’organisation de ce scrutin.

« Nous sommes pour l’organisation des élections. Nous sommes engagés dans un processus, nous souhaitons que ce processus puisse connaître un aboutissement heureux. Selon l’esprit de l’article 211 de la constitution, la Ceni a la mission d’assurer la régularité du cycle électoral. C’est en ces termes-là que nous lui rappelons sa mission mais aussi nous rappelons au gouvernement que c’est lui qui est le détenteur des fonds de la République. Il doit mettre à la disposition de la Ceni l’argent qui convient pour pouvoir couvrir ces échéances », souligne Chris Mukendi Kabemba. 

Le mercredi dernier, le député national Christian Mwando a invité la commission électorale à prendre toutes les dispositions pour rembourser les cautions déposées par les candidats aux élections provinciales et des gouverneurs, faute d’un calendrier électoral crédible.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire