************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mardi 8 décembre 2015

Inondations à Kinshasa: une partie de la ville privée d’eau potable

Radio Okapi 
07/12/2015

Inondation dans le quartier Des Marais à Kinshasa au bord de la rivière N'Djili. 
Radio Okapi/Ph. Emmanuel Imbanda 

Une partie de la ville de Kinshasa est privée d’eau potable depuis lundi 7 décembre à cause des inondations enregistrées dans plusieurs quartiers. 

Des inondations causées par la montée des eaux de la rivière N’djili qui a affecté l’usine de traitement d’eau de la Regideso située près de cette rivière à l’Est de la ville. Cette entreprise publique chargée de la distribution d’eau a décidé d’arrêter le fonctionnement de cette usine. 

« Le débordement [d’eau] est allé jusque dans nos deux bâtiments. L’eau est remontée jusqu’au niveau des moteurs. Comme ce sont des moteurs électriques, nous ne pouvons les remettre en service sinon ça va créer des problèmes de court-circuit. Nous sommes obligés d’attendre que les eaux baissent », explique Gervais Ntariba Bahimba, directeur provincial de la Regideso. 

La remise en service de l’usine pourrait prendre entre deux et trois jours, précise-t-il.

Ce sont au total plusieurs dizaines de quartiers qui sont privés d’eau potable. 

« L’usine dessert pratiquement les trois quarts de la ville. Toute la partie Est de la ville se retrouve sans eau », fait savoir Gervais Ntariba Bahimba. 

Dans un communiqué publié le même lundi, la Regideso cite tous les quartiers et communes concernées par la pénurie d’eau. 

Ces inondations qui concernent plusieurs quartiers de Kinshasa sont consécutives aux nombreuses pluies qui se sont abattues ces dernières semaines à Kinshasa et dans la province voisine du Kongo-Central, d’où partent plusieurs ruisseaux qui alimentent la rivière N’djili. 


Elles ont fait d’importants dégâts matériels. Plusieurs familles se sont retrouvées sans abris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire