MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 9 décembre 2015

Sud-Ubangi: les réfugiés centrafricains exhortés sur le pardon et la réconciliation

Radio Okapi 
08/12/2015

Relocalisation des réfugiés centrafricains par le HCR vers 
le camp de Mole (près de Zongo) en RDC (Décembre 2013). 

Le Nonce apostolique de l’église catholique en RDC, Mgr Luiza Morimo appelle les réfugiés centrafricains, chrétiens et musulmans, au pardon mutuel et à la réconciliation. L’envoyé du Papa François a lancé ce message au cours d’une messe dite dimanche 6 décembre, au Camp des réfugiés centrafricains de Libenge (Sud-Ubangi). 

Le même message a été repris lundi 7 décembre aux réfugiés centrafricains, installé à Zongo, pendant la messe que le Nonce apostolique de la RDC a concélébré à l’église Saint-Philippe avec messeigneurs Nzapahinga et Bulamatari, respectivement archevêque de Bangi et évêque du diocèse de Molegbe. 

Mgr Luiza Morimo, en compagnie de l'archevêque de Bangui, a apporté le message du Pape François qui, lors de son passage en RCA, n’a pas pu visiter les camps des réfugiés centrafricains, situés en RDC. 

A (re) Lire: Ruée de Congolais à Bangui pour assister à la messe du pape François

L’essentiel du message du souverain pontife aux réfugiés centrafricains a été récapitulé par le père Samuel Ngosa: 

«Le premier message est celui de réconciliation et pardon. Le second est de reconnaitre que Dieu est toujours parmi les centrafricains même s’ils sont sur une terre étrangère, le Congo». 

Cet office religieux a regroupé plus de 5 000 personnes parmi lesquelles les catholiques, les musulmans et les chrétiens d’autres confessions religieuses. 

L’ex-province de l’Equateur accueille depuis plus d'une année des milliers de réfugiés centrafricains qui disent fuir les troubles et l’instabilité récurrente dans leur pays.​

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire