************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 22 janvier 2016

Emotion et révolte après la diffusion au Congo de « L’homme qui répare les femmes »

Le Monde 
22/01/2016 
Par Habibou Bangré (contributrice Le Monde Afrique, Kinshasa)

Une femme victime de viol par des soldats de l'armée congolais 
à Nakiele, au Sud-Kivu, en juillet 2011. 
Crédits : Tony Karumba/AFP

L’homme qui répare les femmes : la colère d’Hippocrate, le documentaire du réalisateur belge Thierry Michel et de sa compatriote Colette Braeckman a été diffusé en Europe, au Canada et dans neuf pays d’Afrique, mais les Congolais ont failli ne pas le voir : les autorités avaient interdit sa diffusion, estimant qu’il salissait l’image de l’armée. Finalement, un arrangement « à l’amiable » a été trouvé « avec humour, patience et bonne volonté, à la congolaise », confie Colette Braeckman au Monde Afrique, sourire aux lèvres. 

La suite sur Le Monde

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire