************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 7 janvier 2016

RDC – Barrage Grand Inga : son avenir est-il compromis? Réfutation des arguments de ses opposants

Desc-Wondo 
07/01/2016 
Sinaseli Tshibwabwa

ARTICLE TRÈS COMPLET ALLIANT  L'HISTORIQUE ET LE PRÉSENT

Barrage_Inga_RDC_G1 

Partie 1 : historique du projet d’inga
«Quelle que soit la solution adoptée, il importe en tout cas de sauvegarder autant que possible la totalité des réserves énergétiques du site (d’Inga) afin de ne pas hypothéquer l’avenir.» F. Campus (1958). 
Introduction
L’obscurantisme est défini comme une attitude ou un système de pensées visant à s’opposer à la diffusion dans la population des connaissances scientifiques du progrès. Sous cet angle, et par extension, l’obscurantisme s’oppose farouchement à l’évolution, au progrès social, à l’amélioration des conditions de vie de la majorité. En R.D. Congo, cette attitude, qui trouve son origine dans l’absence de vision scientifique de notre territoire, engendre le plus souvent de faux débats, de fausses analyses des défis à relever pour le développement du pays et, plus grave, des comportements autodestructeurs. C’est cet obscurantisme que nous dénonçons dans le chef de ceux et celles, nationaux comme étrangers, qui ont initié des actions contre le Projet hydroélectrique Grand Inga.  

La suite sur le site Desc-Wondo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire