************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 13 juin 2016

Forum des As: «Résolutions du conclave de Bruxelles, la MP dénonce un coup d’Etat»

Radio Okapi 
13/06/2016

Revue de presse du 13 juin 2016.

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.  

Le conclave de l’opposition congolaise à Bruxelles fait encore l’actualité dans les journaux parus ce lundi dans la capitale congolaise. 

Forum des As titre en manchette: «Résolutions du conclave de Bruxelles, la MP dénonce un coup d’Etat». Le tabloïd revient sur le point de presse du secrétaire général de la Majorité présidentielle (MP), Aubin Minaku qui a qualifié vendredi dernier les résolutions de Bruxelles de tentative de coup d’Etat. Aubin Minaku a exprimé l’attachement de son camp politique à l’option du «dialogue politique inclusif», rapporte le journal. 
Il a par ailleurs invité Edem Kodjo à «poursuivre sans désemparer l’action entreprise en vue de la mise en place effective du comité préparatoire et de l’ouverture du dialogue proprement dit avec les filles et les fils de toutes les composantes disposées à trouver des solutions aux problèmes majeurs qui minent le processus électoral congolais.» 

Sur la même lancée, Le Phare titre : «La Majorité est formelle, le forum de Bruxelles est un véritable coup d’Etat contre la démocratie et la constitution».
Réaffirmant sa volonté d’aller aux élections, la MP a encouragé la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à poursuivre ses efforts pour doter le pays d’un fichier électoral transparent, fiable et inclusif en vue d’intégrer les nouveaux majeurs et les Congolais de l’étranger. 
Le Phare est d’avis que le nouveau fichier électoral ouvrira sans doute la voie à l’organisation prochaine des élections crédibles, démocratiques et apaisées à tous les niveaux, de la base au sommet de l’Etat. Pour le tabloïd, la famille politique du chef de l’Etat a regretté que 56 ans après l’indépendance, l’opposition continue de recourir aux mêmes méthodes et aux mêmes pratiques des années 60 et 90 qui, selon elle, ont semé le chaos, mis en mal le processus démocratique et sapé le tissu économique de la RDC. 

En réaction au Conclave de Genval, note La Prospérité, le coordonnateur de la plate-forme Nouvelle classe politique et sociale (NCPS), Steve Mbikayi, s’est réjoui d’être rejoint par les forces politiques opposées au dialogue et présente son schéma de sortie de crise qui se résume en un dialogue suivi d’un compromis sur le calendrier électoral, la transition, la recomposition des membres de la CENI, de la Cour Constitutionnelle, la nouvelle mise en place dans la territoriale, les élections libres, démocratiques et transparentes et, enfin, un Gouvernement dirigé par l’Opposition politique. 
Cité par le quotidien, Steve Mbikayi a salué l’initiative prise par Etienne Tshisekedi d’inviter les acteurs politiques de l’Opposition en vue de chercher une unité d’actions et un changement démocratique en RDC. 
La Prospérité rapporte que la NCPS s’est dite, en partie, d’accord avec les résolutions issues des assises de Bruxelles notamment la libération des prisonniers politiques et d’opinion, la réouverture des médias proches de l’Opposition, la coordination des actions communes et le refus d’un référendum constitutionnel. 

«Personne ne veut partir», titre Le Phare dans un autre article. Le quotidien estime que la fin controversée du second mandat du chef de l’Etat soulève des vagues à considérer les prises de position des acteurs tant de la Majorité présidentielle que de l’Opposition. 
Des analystes politiques, souligne le tabloïd, qui ont pris le temps de décrypter les messages des personnalités politiques et leurs attitudes ont fini par comprendre que personne, de tous ceux qui siègent dans les institutions tant nationales que provinciales ainsi que dans la «grande» et la «petite» territoriale soumises à la règle de l’alternance, n’a envie de partir ou d’affronter le souverain primaire via les urnes. 
Le journal soutient la thèse selon laquelle les sénateurs, députés, gouverneurs de provinces, bourgmestres, chefs de secteurs et autres territoriaux se cachent derrière le chef de l’Etat pour espérer jouir, pour une durée indéterminée, des privilèges liés à leurs mandats et fonctions. 

De son côté, L’Avenir s’intéresse à la tension qui a prévalu, dimanche 12 juin, au stade des Martyrs au cours du match VClub-DCMP, comptant pour la 12è journée de la phase du Play-off de la Ligue nationale de football (LINAFOOT). Après 90 minutes de jeu, souligne le quotidien, les deux grands du football kinois se sont séparés sur le score vierge de zéro but partout mais indique que la mi-temps a duré plus longtemps que prévue à la suite des échauffourées entre les supporters de deux camps. Après que les joueurs ont regagné les vestiaires, la tension est montée d’un cran entre Moscovites et Immaculés qui ont commencé à se lancer des projectiles et à se bousculer. La Police en effectif réduit a lancé le gaz lacrymogène avant que la situation ne redevienne normale et que la rencontre se poursuive sous haute surveillance, souligne L’Avenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire