MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 5 août 2016

Le Phare : « Dialogue : le Groupe de Soutien prend les choses en mains »

Radio Okapi 
05/08/2016 

Revue de presse du vendredi 5 août​ 2016

La réunion du groupe de soutien au facilitateur de l'Union africaine 
pour le dialogue politique en République Démocratique du Congo le 4/08/2016 à Kinshasa. 
Radio Okapi/Ph. John Bompengo  

Les journaux parus vendredi 5 août à Kinshasa s’intéressent notamment aux retombées de la réunion du Groupe de soutien au dialogue. ​ L’envoyé spécial de l’ONU dans les Grands-Lacs, Said Djinit, a réaffirmé l’appui du groupe de soutien au facilitateur Edem Kodjo, en dépit de sa récusation par le « Rassemblement des Forces politiques et Sociales Acquises au Changement ». 

Une longue séance de travail a réuni jeudi 4 août au siège de l’Union Africaine à Kinshasa, le facilitateur du dialogue Edem Kodjo avec les membres du Groupe de soutien au dialogue. 
Les représentants de l’ONU, de l’Union Européenne, de l’Union Africaine et de l’Organisation Internationale de la Francophonie étaient présents à cette rencontre, rapporte Le Phare. 
Le journal estime que malgré l’appui du Groupe de soutien au dialogue politique en RDC, le facilitateur Edem Kodjo, disqualifié par le « Rassemblement de l’opposition », se trouve dans une situation inconfortable pour réunir autour d’une même table les acteurs politiques de la Majorité et de l’Opposition. C’est ce qui, selon le quotidien, justifierait la nouvelle croisade de consultation de la Majorité et l’opposition entamée le même jeudi par les envoyés spéciaux de l’Onu, de l’UE, de l’UA et de l’OIF. Elle vise, croit savoir Le Phare, à combler les faiblesses constatées dans le travail d’Edem Kodjo.

En rapport avec ces consultations de l’opposition et la Majorité entamées jeudi par le groupe de soutien au dialogue, Forum des As renseigne que des leaders de composantes, regroupés au sein du « Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement », ont effectivement discuté jeudi des questions qui fâchent avec le Groupe de Soutien, à la résidence du président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi, sur rue Pétunias, dans la commune de Limete à Kinshasa. 
Ces questions, précise le journal, portaient sur les conditions à créer pour le lancement dans le meilleur délai de ce dialogue, lequel aurait dû commencer fin juillet comme annoncé par la Facilitation. 
Au cours de ces échanges, le regroupement politique coordonné par Etienne Tshisekedi a notamment réitéré son attachement au dialogue tout en maintenant sa récusation d’Edem Kodjo, rapporte le quotidien. En réponse, les envoyés spéciaux pour la région des Grands Lacs disent n’avoir pas reçu le mandat de décider de cette question et que la désignation d’un autre facilitateur demanderait du temps, écrit le quotidien. 

La Prospérité qui fait écho de cette rencontre entre la plate-forme politique coordonnée par Etienne Tshisekedi et le groupe de soutien au dialogue, rapporte que les membres du Groupe de soutien international à la Facilitation sont rentrés de chez Tshisekedi avec une longue liste de prisonniers ou détenus politiques dont le Rassemblement exige la libération. Ils sont également repartis avec les préalables au dialogue de l’Opposition non encore résolus, souligne le quotidien sans donner plus des précisions. 

De son côté, L’Avenir dans un autre registre révèle que la nouvelle manifestation de la Majorité Présidentielle (MP), annoncée pour le dimanche 14 août à l’esplanade du palais du peuple vient d’être annulée par l’hôtel de ville. Dans une correspondance adressée au secrétaire général de la MP, le gouverneur Kimbuta a évoqué des contraintes financières, logistiques et humaines qui ne lui permettent pas de prendre acte de la demande de la majorité, rapporte le quotidien, en renseignant que la correspondance du gouverneur de Kinshasa a été sportivement accueillie à la Majorité présidentielle. 
Ainsi, titre le quotidien en manchette : « Meeting annulé : La MP fléchit devant la décision de Kimbuta ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire