************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 30 mars 2015

Que vaut le pouvoir sans souveraineté en R.D.Congo? – Jean-Bosco Kongolo

Desc Wondo
29/03/2015


Avant le 30 juin 1960, les pères de l’indépendance congolaise n’avaient majoritairement pour préoccupation que de prendre la place des Belges partout où ces derniers faisaient régner leur autorité. 
Lassés par la dictature du régime de Mobutu, la majorité des Zaïrois estimaient, sans penser aux conséquences, qu’il valait la peine que même un comédien succédasse à ce dernier. 
De nos jours encore, nombreux sont les Congolais, y compris les acteurs politiques qui souhaitent simplement que Joseph Kabila dégage, sans se préoccuper du profil du futur Président de la République, qui devra en principe être en mesure d’amener enfin le pays à la souveraineté réelle et non nominale. 
Dans cette réflexion et à travers trois grandes périodes de notre histoire politique, nous voulons contribuer à démontrer que les mêmes causes produisant les mêmes effets, les problèmes que vit le Congo-Kinshasa depuis l’indépendance trouvent en grande partie leur explication dans le péché originel qu’est l’absence de souveraineté, celle-ci étant toujours détenue, sinon exercée ailleurs par ceux qui font et défont les régimes à travers le monde, avec la complicité et l’irresponsabilité de certains de nos compatriotes.

Indépendance et souveraineté, est-ce la même chose ? 
En matière politique, les deux termes sont généralement utilisés pour signifier ma même chose : l’autodétermination d’un peuple ou d’un État par rapport à un autre. 
Selon Wikipédia « L’indépendance est une condition pour une nation, un pays, un État dans lequel les résidents et la population exercent l’auto gouvernance, et habituellement une souveraineté totale sur le territoire. » 
Pour éclairer davantage l’opinion, nous avons retenu la définition suivante, tirée du dictionnaire Toupie : 
«La souveraineté a été définie par Jean Bodin (1530-1596) dans son traité ‘’Les six livres de la République’’ comme un attribut essentiel de l’État : ‘’La souveraineté est la puissance absolue et perpétuelle d’une République.’’ 
Aucun pouvoir n’est supérieur à la puissance souveraine qui ne peut être anéantie, mais elle n’est pas sans limite (s’exerce sur le domaine public et non privé).
Pour Jean-Jacques Rousseau, le peuple est le seul détenteur légitime de la souveraineté » (http://www.toupie.org/Dictionnaire/Souverainete.htm
C’est dans la constitution de chaque pays que l’on découvre comment s’exerce cette souveraineté et quelles sont les institutions chargées d’exercer le pouvoir, au nom du peuple bien entendu. 
Mais à travers le temps et l’espace, le fossé est souvent large et profond entre la lettre et la réalité, particulièrement au Congo-Kinshasa.

Lire la suite sur Desc-Wondo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire