************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 4 décembre 2015

Mongala: faible couverture sanitaire pour les femmes et enfants

Radio Okapi 
04/12/2015 

Vaccination des enfants contre la rougeole 
dans un centre de sante le 25/06/2014 à Kinshasa. 
Radio Okapi/Ph. John Bompengo 

Dans le territoire de Mongala, le système d’accès à la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant est faible. La vaccination des enfants ne se fait qu’à hauteur de 25 à 40% et les autres interventions à 16%. C’est ce qui ressort des résultats d’une enquête de Monitoring améliorée pour action (MAA), publiés mercredi 2 décembre à Lisala dans la nouvelle province de la Mongala. 

D’après les résultats de cette enquête, les principaux obstacles à la bonne couverture sanitaire en faveur des enfants et des femmes de la province de la Mongala sont notamment l’insuffisance de personnels qualifiés, le manque d’intrants et la non appropriation du programme par la communauté à cause de la pauvreté. 

Le système de prévention du VIH/Sida par l’élimination de la transmission mère-enfant n’est d’ailleurs pas intégré dans la politique sanitaire de la province, indique cette enquête menée en novembre dernier avec l’appui technique et financier de l’Unicef.

Les autorités sanitaires locales sollicitent l’engagement des autorités provinciales dans la mobilisation des ressources devant améliorer la prise en charge de l’enfant et de la mère dans la Mongala. 

L’enquête Monitorage améliorée pour action (MAA) est la première du genre dans la région. Elle permet d’identifier les obstacles et d’améliorer les performances du système de santé à travers des interventions à haut impact pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire