MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 7 décembre 2015

Sud-Ubangi: incursions des Anti-Balaka à Bosobolo

Radio Okapi 
07/12/2015

Le camp de réfugiés de Mole (près de Zongo) dans 
la province de l’Equateur qui accueillent 
les Centrafricains qui fuient l'insécurité à Bangui

Quelques localités situées le long de la frontière entre la RDC et la République Centrafricaine font l’objet ces derniers temps à des d'incursions des éléments armés dont certains sont identifiés comme des «Anti-Balaka». Il s'agit des villages Dokove et Gboduna dans le territoire de Bosobolo (Sud-Ubangi). 

Selon des sources locales, ces miliciens provenant de la Centrafrique entrent sur le sol congolais pour s'attaquer à leurs compatriotes réfugiés et pillent les vivres des paysans congolais dans les localités investies. 

Ces informations rapportées par des sources concordantes ont été confirmées par une mission conjointe du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et la Commission nationale pour les réfugiés (CNR) sur place.

Le dernier cas en date remonte au 27 novembre dernier à Malebo, où huit éléments Anti-Balaka ont fait irruption sur les îles congolaises de Watamba 2 et de Ndamu sur la rivière Ubangi à la recherche des vivres. 

Ils ont également pillé les ménages des Congolais dans le groupement Gboduna, rapportent les témoins. 

De nombreux réfugiés centrafricains entrés dernièrement sur le sol congolais, attendent d’être relocalisés vers les camps du HCR. 

Aux dernières nouvelles, la sous- délégation du HCR/Gbadolite a annoncé l’arrivée des fonds pour la prise en charge éventuelle de ces derniers arrivants ayant quitté la Centrafrique, suite à une exécution sommaire de quatre combattants Anti-Balaka par les Seleka dans la localité de Kouango

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire