MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 22 février 2016

Election des gouverneurs : 24 candidatures dans l’ex-Equateur

Digital Congo 
20/02/2016

Les gouverneurs et vice-gouverneurs qui seront élus remplaceront les commissaires spéciaux qui dirigent les nouvelles provinces depuis octobre dernier. 

La Ceni a enregistré vingt-quatre candidatures pour l’élection des gouverneurs, à 24 heures de la clôture de l’opération de réception et d’enregistrement, dans les provinces issues de l’ex-Equateur. Ces candidatures avaient toutes été reçues en aout dernier avant le report de ce scrutin. 

La nouvelle province de l’Equateur compte cinq candidat dont deux des partis politiques et trois indépendants. 

Six candidats sont en lice au Nord-Ubangi dont le député provincial André Tedy Kapalata du MLC et Louis Dibere de l’AFDC. Parmi les quatre indépendants, on note la candidature du député national Arthur Sedea et le sénateur José Masikini.

Au Sud-Ubangi, la Ceni a dénombré six candidatures dont les indépendants José Makila, ancien gouverneur de l’ancienne province de l’Equateur et l’amiral Baudouin Liwanga. 

Le seul candidat issue d’un parti politique au Sud-Ubangi est membre de l’AFDC. 

Dans la Tshuapa, parmi les candidats d’août dernier encore en lice, il y a le professeur Jacques Djoli, ancien vice-président de la Ceni, candidat indépendant. 

Ce dernier sera en concurrence avec six autres candidats gouverneurs dont celui du PDC/G7. 

Radio Okapi a tenté, sans succès, d’avoir la situation électorale de la province de la Mongala. La Ceni a fixé l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs au 26 mars prochain sur l’ensemble du territoire national. 

Les gouverneurs et vice-gouverneurs qui seront élus remplaceront les commissaires spéciaux qui dirigent les nouvelles provinces depuis octobre dernier. 

La nomination de ces commissaires avait été consécutive à un arrêt de la Cour constitutionnelle enjoignant au gouvernement de prendre des dispositions transitoires et exceptionnelles pour gérer les nouvelles provinces. ACP

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire