************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 29 février 2016

RDC: l’élevage du petit bétail près du parc des Virunga oppose l’ICCN à la population

Radio Okapi 
28/02/2016

Une vue du parc national des Virungas située dans la province 
du Nord-Kivu dans l'est de la RDC. 

Les violons ne s’accordent pas, depuis mercredi 24 février, entre l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) et les habitants de Vitshumbi, en territoire de Rutshuru. 

A la base, l’élevage des animaux domestiques près du parc des Virunga. 

Des gardes parcs tentent, en vain, de récupérer ces bêtes domestiques, qui selon l’ICCN, attirent des animaux sauvages tel que des lions vers les habitations. 

Cette opération de l’ICCN vise à décourager l’élevage du petit bétail autour du parc des Virtunga. Elle a commencé vendredi, mais les habitants se sont vite mobilisés pour s’opposer à cette opération. 

Pour calmer cette population en colère, les gardes parcs de l’ICCN ont été obligés de rentrer dans leur campement. 

Visiblement, il est facile aux animaux comme les lions de quitter leur logis naturel à la recherche de ces animaux domestiques et peuvent causer mort d’hommes, redoute l’ICCN. 

Quelques habitants de Visthumbi font, depuis samedi dernier, le vigile pour empêcher la présence des gardes parcs dans cette cité. 

Pendant que la tension est encore perceptible, l’ICCN ne veut pas s’exprimer sur cette opération d’évacuation du petit bétail près du parc et pourtant réglementée par la loi. 

Créé en 1925, le parc des Virunga est le plus ancien parc national de la RDC. Il abrite une très grande diversité d’espèces végétales et animales : plus de 2000 espèces de plantes supérieures, 218 espèces de mammifères, 706 espèces d’oiseaux, 109 espèces de reptiles et 78 espèces d’amphibiens y ont été recensées. Ces espèces comprennent notamment 3 espèces de grands singes, dont un tiers de la population mondiale du Gorille de montagne. 

Mais cette aire protégée est régulièrement la cible des braconniers. Elle regorge également des gisements pétroliers qui attisent l’appétit des exploitants industriels.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire